Préfecture de la Lozère, Mende est situé sur les bords du Lot entre les Cévennes et les Causses à 712 m. d'altitude. Randonnées, pêche, VTT, hôtels, restaurants, camping.

 

Mende
Alt: 731 m.

Mende en Lozère

Mende: Mimate, de mon (montagne); siège à partir du X° siècle de l'évêché de Mimatensis créé après la déchéance de celui de Javols. La ville actuelle fut fondée au V° siècle sur le tombeau de saint Privat, au bord du Lot. C'était la capitale du Gevaudan. Mont Mimat: Mimatensis Mons.

Mende en LozèreMende est la capitale de la Lozère. La ville est située très exactement au centre du département. En moins d'un siècle, alors que la Lozère perdait cinquante pour cent de sa population, le chef-lieu du département voyait la sienne passer de 8.000 à 12.000 âmes. Cette augmentation s'est faite au détriment des villages de la région. Mende est traversée par le Lot, qui prend sa source aux environs du Bleymard, et cette rivière coupe non seulement la ville en deux, mais à peu près tout le département. Le Lot apporte une relative richesse aux communes qu'il traverse et toute sa vallée est assez fertile. Témoin, Chanac, dont on dit que, si la Lozère était un mouton, Chanac en serait le rognon. La vallée de FAltier, dont les eaux sont moins paresseuses que celles du Lot parce que nées dans un environnement plus agreste sur les pentes du mont Lozère, est moins riche. Une vallée encaissée qui ne se libère qu'en de rares endroits, fort timidement, et qui, de la sorte, est moins riche que la vallée du Lot. Mais les ingénieurs d'E.D.F. ont domestiqué l'Altier, dont les eaux alimentent le barrage de Villefort. La rivière apporte ainsi une richesse différente de celle du Lot. Les deux vallées se complètent donc, l'une ayant une vocation agricole, l'autre une vocation industrielle... et quant à Mende, sa population est en grande partie composée de fonctionnaires.

Mende en LozèreBourgade à l'époque romaine du nom de "Viculus Mimatensis". L'extension de la ville intervint au 3ème : l'évêque Saint-Privat, pourchassé par les barbares, vint se réfugier à Mende où il fut tué; les grottes qu'il occupait et l'endroit où il fut enterré devinrent des lieux de pèlerinage autour desquels la ville se développa.

En 1161, Aldebert se fit octroyer une charte lui conférant la suzeraineté sur le Gévaudan; mais il dut lutter contre les seigneurs et entoura alors la ville de fortifications. Un acte de paréage fut néanmoins signé en 1307 par l'évêque avec Philippe-le-Bel et la ville devint la capitale civile et religieuse du Gévaudan. Celle-ci, à peine relevée des désastres de la guerre de Cent ans, subit une attaque protestante dirigée par le jeune capitaine huguenot Mathieu Merle, qui s'en empara et l'occupa pendant deux ans. Au 19ème Mende fut essentiellement un centre administratif où se développèrent quelques industries.

La préfecture de la Lozère est l'ancienne capitale du Gévaudan. C'est un excellent point de départ pour visiter la région des Grands Causses et les Gorges du Tarn. Sa Cathédrale, construite au XIV° siècle (clocher du XVI°), possédait autrefois la plus grande cloche de la chrétienté, la Non Pareille. Détruite en 1579 pendant les guerres de Religion par les troupes protestantes du capitaine Merle, il n'en reste plus aujourd'hui que le battant, haut de 2,15m. Le Pont Notre-Dame, du XIV° siècle, a toujours résisté aux violentes crues du Lot grâce à la large ouverture de son arche centrale.

Mende en LozèreDe Mende, en empruntant la D25 vers le sud, on arrive au belvédère du mont Mimat, d'où la vue s'étend sur les monts d'Aubrac et la vallée du Lot. De là, un petit sentier conduit à l'ermitage de St Privat, plaqué sur la falaise.

Mende, la plus petite préfecture de France, est une vraie ville à la campagne blottie contre le causse et coupée en deux par le Lot, laissant d'un côté la ville historique et de l'autre les quartiers résidentiels.

Les Mendois doivent à Saint-Privat l'ermitage du mont Mimât et à Urbain V la cathédrale de Mende. Il convient alors de leur attribuer la préservation de l'ensemble de leur patrimoine architectural. En effet, à Mende on aime l'architecture, la sculpture, le beau tout simplement et on le met en avant, comme un étendard.

Les maisons patinées par les années, les ruelles pavées, les toits en lauzes de schiste constituent avec le patrimoine de la région un atout de premier ordre qu'il est important de découvrir. C'est pourquoi l'office du tourisme organise tout l'été une randonnée découverte à travers les rues de la ville ancienne et une promenade musicale la nuit autour des plus beaux monuments de la commune. Un guide est à disposition de ceux qui le souhaitent, mais des bornes suffisamment bien renseignées permettent de tout connaître du patrimoine architectural mendois.

Mende en LozèreNi trop grande, ni trop petite, Mende offre une qualité de vie exceptionnelle, un juste équilibre entre ville et campagne qu'elle partage volontiers avec les gens de passage. Remarquablement située entre la Margeride au nord et les Causses au sud, Mende est aussi un point stratégique pour l'ensemble des visites que l'on peut faire sur le département. Mais pour en connaître tous les détails il sera nécessaire de passer quelques jours dans la capitale du Gévaudan d'autrefois et préfecture de la Lozère d'aujourd'hui.

Mende c'est aussi la ville la plus sportive de France, preuve d'un dynamisme à toute épreuve. Une ville qui nourrit la juste ambition de devenir une vraie ville comme celles à qui on la compare. Une vraie ville, mais sans les contraintes de ses grandes sœurs, une ville entourée tout simplement du confort de la campagne et de l'évasion. Une pépinière d'entreprises est en voie de construction et ces dernières devraient être tournées vers les technologies des nouvelles communications. Le rattachement au réseau de ville Estelle avec Rodez, Aurillac et le Puy-en-Velay va aussi dans ce sens d'ouverture vers l'avenir, vers l'extérieur.

Enfin, histoire de lever la tête vers les étoiles, un vaste projet de complexe touristique tourné vers le ciel est en train de voir le jour. Nous devrions bientôt pouvoir observer les étoiles depuis Mimata, un centre d'observations astronomiques pourvu d'un grand télescope, situé sur le causse de Mende.

Mende en LozèreMende, ville historique, frappée du sceau de l'histoire est résolument tournée vers l'avenir, vers l'aire moderne. Ses marchés, sa foire mensuelle, ses petits commerces traditionnels caractéristiques des petites communes ne lui retirent rien. Bien au contraire, à Mende, le commerce, comme la vie à la campagne, se fait de contact et d'amitié. Pour le reste, on a le temps de ne pas se presser.

A Mende, on veut bien vivre avant tout. Un petit séjour au pied de la tour des pénitents ou autour de la Cathédrale Saint-Privat vous permettra de vous rendre compte que Mende est réellement une ville attachante à deux pas de la campagne.

***

Mende en LozèreDe hoofdstad van de Lozère heeft zijn enigszins middeleeuwse sfeer weten te behouden: de oude, gerestaureerde huizen, pitoreske straatjes met oude namen en de kathedraal, de enige gothische in het département, getuigen van de rijke maar ruwe geschiedenis van Mende.

Cooperatie van ambachten en landbouw in de Lozère.
Al 30 jaar biedt de Coopérative des Artisans et Paysans de Lozère de produkten van meer dan 100 leden te koop aan in een voormalig 13e eeuws klooster. De Lozère staat voor degelijkheid, onbuigzaamheid, natuurlijkheid en harmonie en deze eigenschappen vindt men terug in de produkten: kunstvoorwerpen, streekprodukten, meubels.

***

Bie Hauptstadt des Departements La Lozere hat seinen mittelalterlichen Charme bewahrt: die renovierten Häuser, die pittoresken Strassen, die immer noch ihre alten Namen tragen und die Kathedrale, das einzige gothische Bauwerk der Lozere, das seinem Namen Ehre macht, zeugen von der reichen und zugleich rauhen Vergangenheit Mende.

Von den überragenden Türmen aus entdeckt man die romantische Altstadt, die sich an ihre monumentale gotische Kathedrale schmiegt.

Mende en LozèreDie Allgegenwart der Kathedrale ist der Schlüssel zur Geschichte der Stadt Mende, da sie die Allmacht der Bischöfe symbolisiert und über die Entstehung der Pilgerstätte erzählt, die sich um das Grab des Heiligen Privar gebildet hat.

Im 3. Jahrhundert leben im Gévaudan die Gabales, deren kulturelles Zentrum Anderitum (das heutige Javols) zu sein scheint. Die alemannischen Barbaren fallen ins Land ein und Chrocus, der Anführer, verlangt von Bischof Privat, ihm sein Volk auszuliefern. Privat weigert sich und stirbt einen Märtyrertod, unweit der Höhlen des Mont Mimat.

Die geographische Lage zwischen Languedoc und Auvergne begünstigt im mittelalter den Handel und das Handwerk. Das macht Mende erst zu einer wohlhabenden Siedlung, spärer zu einer mächtigen Stadt. Im 5. Jahrhundert wird sie zum Bischofssitz.

Bischof Adelbert III von Tournel macht sich im 7. Jahrhundert zum stadtoberhaupt und läβt die Sradtmauern hochziehen. Im Jahr 1161 begibt er sich in den Schutz von König Louis VII, der ihm durch ein königliches Dekret ("Bulle d'Or") die Macht über die Stadt zugesteht. Die ihm folgenden Bischöfe werden ihren Einfluβbereich, indem sie sich in den Schatten der französischen Könige stellen, weiter ausdehnen. Um ihre Meinungsverschiedenheiten beizulegen unterzeichnen der Bischof und der König im Jahr 1307 ein Abkommen, das die königlichen, die bîschöftichen und die gemeinsamen. Gebiete festlegt.

Mende en LozèreDer bischof ist nun ,"Graf von Gévaudan", was er bis zur französischen Revolution auch bleiben wird. Mende ist also ein "kirchliches Fürstentum". Die Stadt wird während der Religionskriege dunkel erleben. Doch Mende bleibt fest im katholischen Glauben verankert, trotz des Übertritts weiter Teile des Gévaudan zum protestantischen Glauben. Die Parole lautet: ,"Uber uns bricht die Finsternis nicht herein", daher auch die strahlende Sonne im Stadtwappen.

Im jahr 1579 reibt der Hugenottenführer Mathieu Merle die Stadt an sich, dezimiert den Klerus und zerstört 1581 die Kathedrale. Die sich von Marseille her ausbreitende Pest durchbricht im Jahr 1721 die Tore der Stadt um ihre grauenvollen Spuren auch hier zu hinterlassen. Diese schreckliche Epidemie ist einer der Gründe, weshalb die Stadtmauern 1768 niedergerissen wurden; man wollte, dass die Luft besser zirkulieren kann.

Die am meisten bevölkerte und mächtigste Stadt des Gevaudan wird durch die französische Revolution zur Hauptstadt des Departements Lozere. Im 19. Jahrhundert ist Mende die erste Hauptstadt, die eine elektrische Straβenbeleuchtung hat. Gleichzeitig beginnt der Rückgang der hiesigen Textilindustrie, die im 20. Jahrhundert vollends untergeht. Mende en Lozère

Diese kleine stadt mit ihrem provinziellen, antiquierten Charme hat ihre Heiterkeit bis ins 20. Jahrhundert beibehalten. Sie zieht immer mehr gutsituierte Menschen an. Entdecken Sie, weshalb die Menschen diesen Ort seit Jahrtausenden mit Geschichte prägen.

***

Capital of the Lozere, should be seen for the beautyof its old town centre, paved streets, old houses and, above ail, its gothic cathedral which dominates the town and which took from the 15th to the late 19th century to complète. It holds eight Aubusson tapestries, a black Madonna in olive wood, wooden stalls, the impressive clapper of its now-vanis-hed giant bell (it was 2.75 mètres tall), etc.

The bridge of Notre Dame overthe Lot is a 12th-century masterpie-ce with three arches and two bows. The town centre contains a network of shops and services and there is always something going on during thé season (concerts in the cathedral, street festivals, sporting events such as the "Marvejols-Mende" semi-marathon.

Blason de la ville de Mende (Lozère) dessiné par Sanguinez pour le Projet Blasons du Wikipédia francophone, avec Inkscape.

Messages
Mende Lozère

L'Etoile Chambres et tables d'hôtes à La Bastide Puylaurent entre Lozère, Ardèche et Cévennes

Ancien hôtel de villégiature avec un magnifique parc au bord de l'Allier, L'Etoile se situe à La Bastide-Puylaurent entre la Lozère, l'Ardèche et les Cévennes dans les montagnes du Sud de la France. Au croisement des GR7, GR70 Chemin Stevenson, GR72, GR700 Voie Régordane (St Gilles), les sentiers Cévenol, Gorges de l'Allier, Roujanel, Montagne Ardéchoise, Margeride, Gévaudan et des randonnées en étoile à la journée. Idéal pour un séjour de détente.